TO BE AN ARTIST

In this blog I will be sharing with you my work, inspiration and creativity. The things that are important to me as an artist, my passion for my job (yes, it is a job and not just a past-time or hobby), and my interests.

 

I knew as a child that when I grew up, I would be an artist. Seeing reproductions of medieval manuscripts in a book, the miniature detailed world of the illuminator, I wanted to be that person in that profession. Thus began my journey to that end. Today my art is the culmination of hard work, self discipline, a lot of luck, of being in the right place at the right time and a determination to succeed. It never occurred to me that I would not be able to make a living from my work.

Early on it became clear that those who succeeded in any domain had something to offer that was different. My interest in medieval art was the key. Gold-leaf. I learnt to use it to apply it and,  unusually, to tool it in my illustrations. I submitted my first works to the Royal Academy of Arts Summer Exhibition in London. All three, the maximum allowed, were selected, exhibited and sold.

I had found my niche.

 

ETRE ARTISTE ...

 

De culture anglaise, pardonnez i'imperfection de mon français.

 

Dans ce blog, je partagerai avec vous mon travail, mon inspiration et ma créativité. Les choses qui sont importantes pour moi en tant qu'artiste, ma passion pour mon travail (oui, c'est un travail et pas seulement un passe- temps ou un hobby), et mes intérêts.

 

Quand j'étais enfant je savais qu'en etant grand je serais artiste peintre. En voyant des reproductions de manuscrits médiévaux dans un livre, le monde minutieux détaillé de l'enlumineur, je voulais être cette personne dans cette profession. Ainsi a commencé mon voyage à cette fin. Aujourd'hui, mon art est l'aboutisement d'un travail acharné, d'autodiscipline, de beaucoup de chance, d'être au bon endroit au bon moment et d'être déterminé à réussir. Il ne m'est jamais venu à l'esprit que je pourrais ne pas gagner ma vie grâce à mon travail.

 

Au début, il m'est apparu clairement que ceux qui réussissaient dans n'importe quel domaine avaient quelque chose à offrir de différent. Pour moi, mon intérêt pour l'art médiéval était la clé. Pour la feuille d'or j'ai appris à travailler avec, à l'utiliser et le tailler, ce qui est inhabituel dans l'illustration, et j'ai soumis mes premiers tableaux à l'exposition d'été de Royal Academy of Arts à Londres. Les trois tableaux, le maximum autorisé, ont été sélectionnés, exposés et vendus.

J'avais trouvé ma voie.