Basics and drawing

As an illustrator I am often confronted with projects that require careful observation. In primary school I had a friend who said that she could draw trees better than anyone.They were beautifully coloured lollipops! I wondered whether I should be drawing such simple trees , but being a child obsessed with detail I had to draw the leaves. I, in turn was no better than my friend for in looking at the detail I was not seeing the whole. Picture books for the very young focus on basic images and strong colours so it is not surprising that some children have an idea as to what a tree should look like without questioning its true form.

 

Later on at Art College I learnt that to be a good artist I needed to understand what I was drawing. When commissioned to paint flowers, which might be for a range of stationery for example, I find it most helpful to study the subject in depth. By study I mean an observation drawing or a botanical painting. So much is learnt about form, construction of petals and leaves, and lastly colour. This constitutes the basic knowledge an artist needs. From those elements the illustrator is able to skillfully adapt the new found expertise to the project. It is also worth noting that what to leave out of the drawing is as important as the detail that is retained. This comes with experience and eventually becomes instinctive.If in doubt I look at my work with complete detachment, so as to be objective, and with a critical eye.

There are so many things that help an artist to become a better one that it is difficult to focus on the most useful. It is hoped that a wonderful drawing that has taken many hours will unlock the inspiration required to tackle even the most ardent commissions. A ballerina begins with practice at the bar, a musician with scales, an artist with drawing. I often think back to a quotation in my pencil case, "the value of education is the knowledge of its worth". I learnt my lessons and I apply them still! Have fun drawing, take the time and absorb the knowledge gained.

Les bases de mon art.

(traduction du texte ci dessus)

En tant qu'illustratrice je suis souvent confrontée à des projets qui nécessitent une observation attentive. 0 l'école primaire, j'avais une amie qui disait qu'elle pouvait dessiner des arbres mieux que qui conque. Ceux-ci étaient de forme toute ronde et bien colorées! Je me demandais alors si je devais dessiner des arbres aussi simples, mais étant un enfant obsédé par les détails, je voulais dessiner les feuilles. Je n'étais pas mieux que mon amie a exprimer les détails.  Les livres pour les très jeunes se concentrent sur les images de base et les couleurs forte, il n'est donc pas surprenant que certains enfants aient une idée de ce à quoi un arbre doit ressembler sans remettre en cause sa véritable forme.

 

Plus tard, aux beaux arts, j'ai appris que pour être une bonne artiste, je devais comprendre ce que je dessinais. Nous avons appris l'importance de la préparation. Comment apprendre du dessin d'observation, et des disciplines auxquelles j'adhère toujours. Lorsque je suis chargée de peindre des fleurs, par exemple pour une gamme de papeterie, je trouve très utile d'étudier le sujet en profondeur.  J'entends par étude un dessin d'observation ou une peinture botanique. On en apprend beaucoup sur la forme, la construction des pétales et des feuilles et enfin la couleur. Ceci constitue la connaissance de base dont un artiste a besoin. A partir de ces éléments, illustratrice est capable d'adapter avec compétence la nouvelle expertise appliquée au projet. Il convient également de noter, que ce qu'il faut laisser de côté est aussi important que le détail retenu. Cela vient avec l'expérience et devient éventuellement instinctif. En cas de doute, je regarde mon travail avec un détachement complet et un œil critique. Pour moi, en me projetaient dans le travail d'un autre artiste, il m'est plus facile de voir les défauts.

 

Il y a tellement de choses qui aident un artiste à devenir meilleur, qu'il est difficile de se concentrer sur le plus utile. On espère qu'un beau dessin qui a pris plusieurs heures, permettra de trouver l'inspiration nécessaire pour faire face aux commandes les plus difficiles. Une ballerine commence par la pratique aux barres, un musicien par les exercices, un artiste par le dessin. Je repense souvent à une citation conservée dans ma trousse de crayons : "la valeur de l'éducation est la connaissance de sa propre valeur". J'ai appris mes leçons et je les applique toujours! Amusez-vous à dessiner, prenez le temps et emmagasinez les connaissances acquises.